Le château de Pornic est créé, et la ville fut …

Le château, aux fondations millénaires, est intimement lié à Pornic.

Né d’un simple donjon édifié sur un éperon rocheux au milieu du Xe siècle, le château de Pornic, tout en élégantes tourelles et donjons racés, n’a plus rien à voir avec l’édifice rustique d’origine. Dominant l’entrée du port, il est autant un édifice remarquable inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, qu’un amer pour les marins et l’emblème de la ville. Il s’en est pourtant fallu de peu qu’il disparaisse du paysage au cours du XIXe siècle.

Bâtie à la confluence des rivières de Haute-Perche et du Cracaud, la forteresse a longtemps eu une vocation purement défensive. À partir de 1250, l’édifice devenu un véritable château fort avec donjons, hautes murailles et pont-levis, est la résidence des seigneurs de Rais. Le plus célèbre d’entre eux, le sinistre Gilles qui fut le compagnon d’armes de Jeanne d’Arc, n’y a cependant pas vécu. C’est cette période glorieuse de sa vie qu’évoque la cheminée en tuffeau construite en 1897 par Clément de Bourqueney dans la salle à manger à la base de la grande tour ouest, qui est une copie de celle de la salle du château de Chinon où Jeanne d’Arc s’était présentée au roi de France.